D2E J5 : un bon cru pour l’ASGEN

D2E J5 : un bon cru pour l’équipe 9 de l’ASGEN

visite-caves

Francis avait donc apporté sa petite bouteille de beaujolais village, à boire en cas de succès (ou en cas de défaite aussi, bref, à boire donc). L’équipe 9 de l’ASGEN avec Gilles, Corentin, Marko, Paolo, Johan et Francis demeurait assoiffée de victoires, comme depuis le début des vendanges commencées en septembre face à Treillières. Nous recevions une équipe d’Orvault co-leader de la poule mais qui va déguster sur les 3 dernières rencontres en cette fin de phase.

Composition habituelle pour l’ASGEN avec un assemblage de cépages équilibré.  En comparaison, un bel équilibre également chez Orvault avec une caisse homogène de 6 bouteilles qui titrent entre 9 et 10°.

Démarrage idéal avec un Corentin en mode « millésime » : il amène ainsi rapidement deux points. Un double B perdu malheureusement par nos petits jeunes Marko et Paolo. Peut-être que comme ils ne pourront pas goûter de la bouteille, ils ont plus de mal à se motiver apparemment. Francis, de la bouteille il en a. Ainsi il ramène un premier point pour l’équipe B. 6-2 pour nous.

Euphoriques, nous commençons à tituber et laissons les adversaires nous reprendre. Heureusement le double en A avec Johan et Corentin obtient à la « belle » une superbe victoire. Ce qui permet de garder l’avantage d’un point, 8-7 avant les dernières parties.

Suspense jusqu’à la dernière goutte avec un festival en A qui contraste avec la gueule de bois de notre équipe B.

Bilan de la dégustation :

Gilles : Un beaujolais travaillé, avec du gras et du volume. Un bon toucher de bouche, avec un équilibre parfait.

Corentin : 16 / 20 pour Gault et Millau, nez d’une belle profondeur et une densité superbe. A consommer sans tarder.

Johan : un bon cru, plein d’énergie, encore un peu jeune, un joueur à faire mûrir en salle (et non pas à la cave)

Francis : un bon vin de table, facile à boire, joyeux et gouleyant

Paolo : une bonne première impression et un nez charmeur, mais en bouche, un peu trop boisé, comme ses coups à la table en fin de rencontre.

Marko : Un nez un peu timide, une aération s’impose et on a connu de meilleures récoltes.

Victoire 11-9. On peut ensuite trinquer avec nos sympathiques adversaires.

Ainsi on espère goûter à du champagne pour la montée en D1 le 11 décembre. Ce sera de la finale contre Carquefou. D’ici là, nous accueillerons Couëron.

2s Commentaires à “D2E J5 : un bon cru pour l’ASGEN”

  1. C’est vrai. Ah, j’aurais dû placer une petite allusion à l’autre Gilles avec une accord fromage-vin … Equipe d’Orvault très sympathique.

  2. Excellent article comme toujours, à consommer sans modération. On notera à Orvault le retour à la salle de l’ASGEN d’un autre Gilou, Gilles Gruyere, qui fût des nôtres pendant plusieurs années et que nous avons retrouvé avec beaucoup de plaisir.