Sous la clochette, une fée

Ce mercredi 5 de décembre nous envoyait ses averses avec application si bien que Jack le Magicpongien arpentait sa Forêt Magique avec l’incertitude de tous les Grands Maîtres Magiciens : « Les apprentis vont-ils venir ? »  En l’absence de son Patator Noé, il avait concocté quelques difficultés à sa manière pour tester la résistance de l’ingéniosité des lutins. Mais voilà que soudain, au détour d’une ravine, un pré couvert de colchiques s’est ouvert devant lui et miracle, sous la 1ère fleur qu’il aperçoit, un rayon de soleil éclaire sa journée et une jolie fée, Mélina, apparaît et se joint à la cohorte des espiègles lutins, Emmanuel, Younis, Tom et Macille. Il ne manque que Maël sans doute égaré dans les frondaisons des bois alentours et rebuté par la pluie tombant très drue.

Après un parcours d’agilité dans la forêt où Mélina a montré aux lutins que sur elle aussi il faudrait compter, la manipulation de la raquette magique a livré tous ses secrets et c’est à la table que notre petit peuple s’est finalement rendu pour bien montrer à Jack qu’un revers c’est gagnant.


C’est finalement passé trop vite et Jack s’est retrouvé dans le bar à distribuer ses petites douceurs habituelles sans vraiment s’en rendre compte.

Le groupe s’étoffe. On en attend d’autres avec impatience. 

Un Commentaire à “Sous la clochette, une fée”

  1. Bravo Jack, toujours aussi dynamique. Et le compte-rendu digne d’un magicpongien

Laisser un Commentaire

Connectez vous pour poster un commentaire.