Le Père Noël était à l’heure

Le Père Noël était à l’heure

Il était dans le secret, le Magicpongien mais il n’a pu s’empêcher de lâcher l’information au petit peuple réuni ce mercredi 19 décembre dans la Forêt Magique de Mangin. « Aujourd’hui, c’est le Père Noël lui-même qui va venir voir les progrès que vous avez réalisés »

Macille, Maël, Tom, Emmanuel, Younis et Mellina ont ouvert de grands yeux interloqués et d’une presque même voix de s’écrier « Mais il n’existe pas, c’est les parents » Et là, Jack et Noë de bien rigoler dans la barbe du Père Noël (normal, eux, ils ne sont pas assez vieux, ils n’ont pas de barbe)
En attendant cette supposée venue, il faut tout faire bien, au cas où, et toujours démontrer au moins à Noë et Jack ce qu’un lutin ou une fée peut faire.
Pour cette dernière séance de 2018, Jack a sorti le matériel de quidditch asgenien : des crosses et une balle magique qu’il s’agit d’envoyer dans le but adverse.

Et de suite, sans appréhension, tout le monde a compris le fonctionnement de ces étranges balais en forme de crosses et une partie féerique, et même endiablée si j’osais, a débutée entre les « Jaunes » et les « Verts ». Que d’énergie déployée, que de combats acharnés, et tout ça pour arriver à une égalité parfaite 1-1 à la fin de la partie, ce qui nécessitera obligatoirement une revanche.

Quelques exercices de manipulation pour ne pas perdre la main, un passage sur les tables et bientôt dans le lointain, une cloche se met à tinter.

Un mystérieux traîneau s’est posé au sommet des grands arbres de la Forêt Magique et le Père Noël lui-même, en personne, le vrai de vrai, barbe blanche et grande robe rouge , apparaît aux yeux ébahis des petits. Et comme il n’est pas venu les mains vides, les lutins et la fée se sont retrouvés comblés de friandises.

 

Mais, ce n’est pas une découverte, ce petit monde a le cœur sur la main et ils savent ce que partager veut dire. Avec le Père Noël, ils sont allés distribuer la plus grosse partie de leurs friandises à tous les trolls, gnomes, farfadets et autres gobelins qui peuplent la Forêt de Mangin, sans oublier les Grands Maîtres et grandes Prêtresses. Croyez-le, il n’est pas resté une seule friandise. Comme c’est bizarre !
Tout le monde s’est enfin réfugié dans le bar pour partager l’excellent gâteau de Stéphanie, la maman-fée de Tom et prendre quelques rafraîchissements en se donnant rendez-vous à 2019.

Quelle belle journée et que de bonheur ils nous donnent ces petits !

Commentaires désactivés.