La R1C peut nourrir des regrets..

Pour la 4è journée, nous nous déplacions à St Hilaire du Loulay, co-leader de la poule, équipe composée Graizeau (n°950), Buchou (une fille, 1930), Lecasse et Nerriere, tous deux gauchers et 1690. A noter que leurs deux leaders étaient invaincus.

De notre côté, nous alignons une équipe inédite, composée de Nicolas  (1560), Yann (1810), Eric (1720) et moi-même(1640). Comme vous l’avez remarqué notre capitaine était absent pour cause de…blessure ! Ce qui ne l’a pas empêché de jouer son rôle de tacticien, en nous soumettant une composition qui pouvait, selon ses prédictions, nous rapporter un nul.

Pour les deux premiers matchs, Nico perd logiquement 3-0 sur Graizeau et je m’impose sur Nerriere, 3-1 : 1-1

Ensuite, Eric débute sur Buchou, pas à l’aise sur son jeu, et pas dans sa meilleure forme, il s’incline 3-1, logique. Quant à Yann, il s’impose sans trop de difficulté sur Lecasse, 3-0 : 2-2

Vient mon tour de jouer Graizeau, même si je l’accroche au 3è (14-12) je m’incline 3-0. Parallèlement, Nicolas n’arrive pas à trouver la solution sur Nerriere, et perd le match 3-0, mais serré : 4-2..

Heureusement, Yann et Eric nous remettent dans la partie en battant respectivement Buchou (11-08 à la belle !) et Lecasse (3-1) : 4-4.

L’issue des doubles revête une importance capitale pour la suite de la partie, sachant qu’il reste un match à Graizeau et Buchou. Notre composition sera donc Yann/Eric et Nico/Nathan. De leur côté ils décident d’assurer un double en faisant jouer Graizeau/Buchou ensemble, en paire numéro 2. Nous sommes inexistants face à eux : défaite 3-0, pendant que Yann et Eric surclasse l’autre paire : 5-5.

Ensuite, Eric et Nico se retrouvent à jouer respectivement Graizeau et Buchou. Ils perdent donc logiquement leurs deux matchs (3-1), Eric menant tout de même 8-4 au 4è et Nico 1set-0 : 7-5

Au tour de Yann et moi-même de jouer les deux gauchers : Yann se défait du premier 3-1 dans un match particulièrement tendu : 7-6

Quant à moi, je suis mené 2-0, je remonte 2-2, et je mène à la belle 7-1 puis 9-5 pour m’incliner 09-11, en offrant la victoire à st hilaire : 8-6.

L’absence de notre capitaine fut coûteuse, mais le nul était largement jouable, notamment grâce au mini exploit de Yann sur Buchou. Eric pouvait très difficilement faire mieux, et Nicolas peut nourrir des regrets sur le 16 mais les deux autres+double étaient injouables. Quant à moi, no comment et ce n’est pas la première fois.

Un Commentaire à “La R1C peut nourrir des regrets..”

  1. Nickel ton résumé Nathan (bon le gaucher s’est mis à faire tchooo alors forcément… Bah sinon on en a tous perdu des matchs en menant pourtant de beaucoup. Il y aura des jours où ça tournera dans l’autre sens ;-).