D1H : Rencontre du 3ème type

Bonjour à tous,

quelle heure est-il réellement ? quel jour sommes nous ? Nous ne savons plus très bien. Ce matin, 6ème journée de la phase 2 (mais Journée n°18 pour le logiciel de la FFTT), nous avons rendez-vous à 7h30 (6h30 dans la tête de certains) pour nous rendre à la Haie-Fouassière.

Quittant les lumières de la ville de Nantes, nous entrons dans une zone de brouillard, une sorte de dimension parallèle pour ce match de 1ère division, en arrivant à destination. Une « Twilight Zone » où l’espace et le temps n’ont plus la même signification, une zone où les classements des joueurs ne veulent plus rien dire, une zone où une équipe réduite à 5 peut réussir des choses incroyables en marquant plus de points que d’habitude, en jouant beaucoup plus longtemps, sans avoir la notion du temps qui passe. Bienvenue dans la 4ème dimension, à la Haie Fouassière et son rond-point de l’espace (photo prise par Jean-Michel).

4ème dimension

Les panneaux nous indiquent d’ailleurs La Haie-Fouassière ou la Haye-Fouassière. Nous sommes perdus. Arrivés dans la salle, nous sommes accueillis par des êtres ressemblant à des humains, comme nous, avec un maillot de ping, comme nous. Nous ne nous méfions de rien. Nous jouons d’abord au bout de la salle. Puis au milieu. Nous ne maîtrisons rien. Qui remplit la feuille de match d’ailleurs ? Je ne sais plus.

Arrivée avec deux véhicules propulseurs, notre équipe est composée de Marc (8) et d’Arthur (5) en B, et Vincent (9), Jean-Michel (8)et moi-même (11), capitaine de la mission. En face, un équipage homogène (12-11-11-10-10-10 ), en rotation autour de la D1 depuis 3 saisons lunaires soit environ 842 jours.

Cette rencontre du 3ème type aura donc apporté son lot de surprises et d’incompréhension. Victoire autoritaire de Jean-Michel sur le premier 11, incompréhension concernant ma défaite 12-10 à la belle contre le 12 après avoir vendangé un service sur une balle de match et un double temps-mort à 10-10 avec mon adversaire. Victoire de Vincent sur le même 11. Victoire de Marc sur un 10 au bout d’un match incroyable. Un double B qui perd de justesse 14-12 et 16-14. Jean-Michel qui « perf » de nouveau. Je termine avec deux victoires également.Vincent s’incline contre le 12 après un match dantesque d’attaque / contre-attaque à 2 m de la table. Les deux joueurs étaient en apesanteur.

Ce sont nous les extra-terrestres. Nous sommes les Galactiques. Nous ne retenons que les victoires, les défaites ne signifient plus rien dans cette dimension. Nous perdons 11-6 à 6 contre 5 . Paradoxalement, les matches les plus longs et la rencontre la plus serrée de la phase.

Après avoir donné le maximum et joué avec beaucoup de plaisir, nous partageons un agréable breuvage coloré avec nos hôtes. Nous rentrons, reprenant le chemin du « rond-point de l’espace », pour de nouvelles aventures, dans la Dimension (pardon, Division) 2 l’année prochaine.

Capitaine G.

 

image030 (2)

Notre équipage arrivant à destination

 

des-professionnels-en-apesanteur

La salle d’entraînement.

 

RTEmagicC_43495_airbusZeroG_figureFormation_novespace_cosmao_txdam34008_9dd4e4 (2) RTEmagicC_43495_airbusZeroG_figureFormation_novespace_cosmao_txdam34008_9dd4e4 (3)

Mes camarades de l’équipe entre 2 matches.

 

 

 

 

 

 

3s Commentaires à “D1H : Rencontre du 3ème type”

  1. C’est bien ce que j’avais compris. Classique mais totalement irrégulier. Un temps mort ne peut être pris qu’entre 2 échanges (art 3.4.4.2.3 des règlements sportifs) donc jamais après un autre temps mort ou au début d’un set …

  2. le double temps mort, c’est en fait l’adversaire qui prend un temps mort à 10-10 à la belle. Mais voulant reprendre le contrôle du match, je prends le mien dans la foulée lors du retour à la table ! classique !

  3. Bravo à toute l’équipe pour votre pugnacité et votre engagement toute la saison. Promis juré, l’an prochain on change l’orgqnisation pour que les équipes puissent être complètes.
    Et Gilles, faut que tu m’explisues lev double temps mort. Ca vient de sortir ?