D1 : pas de miracle sur la butte Sainte-Anne

Bonjour à tous,

de retour pour les commentaires pour cette J4 (et la J3 Clément ?? 😉 ) .

L’équipe habituelle se retrouve en ordre dispersé pour un pèlerinage sur la butte Sainte-Anne pour jouer contre la Mellinet, dans leur salle secrète en haut de leur donjon (une salle appartenant à l’Évêché paraît-il). Frère Jean-Michel et Frère Vincent arrivent les premiers pour la prière matinale d’avant match. Les trois apôtres Marc, Alexandre et Gilles les rejoignent dans un silence de cathédrale, déjà concentrés avant le début des rencontres. Frère Clément chevauchant son destrier à pédale arrive enfin.

La composition est sans surprise de part et d’autre. Clément 1126, Gilles 1111, et Marc 807 en A. Jean-Michel 870 en B avec Vincent et Alexandre qui essayent d’intimider l’adversaire avec les chiffres du diable dans leur classement (966 et 696).

En face, Frère Jacques 1292, dit « gros picot »  ; Frère Remi 1191 dit « le gaucher » ; Frère Philippe 1167 en A.  1009, 1012, 1047 en B avec un moine vétéran (Yannick Doury) et deux jeunes novices qui jouaient pas mal.

Chacun enfile sa soutane pour commencer les offices mais ce pèlerinage va se transformer en calvaire pour les moines de l’ASGEN, avec une défaite 17-3.

Beaucoup de sets accrochés, avec tous les joueurs jouant en perf comme d’habitude, mais difficile de concrétiser cela au tableau d’affichage.

Frère Jacques a essayé de m’endormir avec son picot mais cela n’a pas marché. Votre serviteur a récidivé sur Frère Philippe pour apporter un deuxième point dans le panier de la quête. Frère Vincent a également été touché par la grâce pour battre un joueur adversaire. Clément semblait maudit en perdant tous les 11-9.  Frère Marc perd 11-9 à la belle contre un joueur qui vécu l’enfer pour résister aux attaques de notre compagnon. En B, Jean-Michel et Alexandre méritaient le double (11-8 à la belle) et également des succès en simple.

Le voeu de pauvreté n’était pas censé être un voeu de pauvreté en victoires …

J’essaye de trouver les prières et les sermons adéquats pour illuminer un peu l’humeur de l’équipe, mais les ouailles de l’ASGEN semblent avoir perdu la foi en fin de match. Une déception vite oubliée au bar avec une équipe de la Mellinet très sympathique. Et la motivation renaît de ses cendres en repensant au positif : les progrès de chacun sur cette phase, les beaux échanges de cette matinée, et l’espérance en de jours meilleurs.

La messe est dite pour la descente en D2, … sauf enchaînement de miracles d’ici les trois prochaines rencontres.

A dimanche prochain à la maison pour jouer contre Pont Saint Martin (priez pour nous, …)

Frère Gilles

Un Commentaire à “D1 : pas de miracle sur la butte Sainte-Anne”

  1. Francois Gaudin

    Excellent … le récit, pas la défaite !