Baby-ping 2015-2016 : la reprise

En ce chaud samedi du 19 septembre 2015, la forêt magique des champignons du royaume asgenien s’éveille doucement de son long sommeil estival. Tout l’été, les fées, lutins, trolls, leprechauns, korrigans et autres gnomes qui peuplent en nombre cette forêt merveilleuse s’étaient bien cachés au frais dans les profondeurs de la forêt ou avaient carrément déménagé leurs pénates pour retrouver un peu de calme et de sérénité.

Mais ce matin-là, un murmure se répand dans les bosquets, le long des ramilles des hêtres et des chênes, jusque dans les chapeaux des champignons. Le Grand Pingmaster, Pierre le Sorcelleur, a convoqué Jack le Magicpongien et toutes ses petites fées et tous ses lutins pour découvrir enfin la balle magique et la baguette ultime appelée « raquette » qui permettra au peuple asgenien de se protéger enfin de tous les envahisseurs. Pour y parvenir, le travail ne manquera pas car de nombreuses embûches parsèmeront la route de nos fées et lutins. Mais grâce au travail de Pierre le Sorcelleur et Jack le Magicpongien, il est certain qu’enfin tous ces merveilleux trésors reviendront aux asgeniens.

A l’heure dite, elles étaient bien là, Johanne et Hermione, les 2ères fées impatientes de se remettre au travail, les autres n’ayant pu déployer suffisamment leurs ailes pour être présentes.

Une surprise attendait tout notre petit monde. Nos fées roses se sont métamorphosées pendant l’été. Ce sont maintenant de magnifiques fées oranges pleines de jus pour courir partout. Pierre le Sorcelleur  a de suite pris les choses en main et tous ses exercices se sont déroulés sans pépins : le ping volley, le ping kangourou, le ping circuit, le ping lancer … Les 2 trolls assis sur une branche à l’orée de la clairière rigolaient bien, ainsi qu’un drôle de petit personnage appelé Pandasgen dont nous aurons l’occasion de reparler.

A la fin de la séance tout le monde s’est retrouvé dans  » le bar  » pour se restaurer et essayer ses pouvoirs magiques à l’aide de drôles de petites baguettes de couleur.

Commentaires désactivés.